A quel âge Bout’chou doit-il dormir dans sa propre chambre?

Des couches taille 3, des dizaines d’exercices abdominaux pour tenter de s’asseoir ou de tenir assis, les doigts dans la bouche à longueur de journée ainsi que la majorité des jouets qui sont à sa portée, une curiosité insatiable et difficile à combler, Bout’chou grandit à vue d’oeil.

Une pédiatre m’a d’ailleurs dit aujourd’hui qu’à 4 mois il était grand temps qu’il ait sa chambre à lui et de limiter les tétées à 5 en 24h. Installer Bout’chou dans une autre chambre? Mon coeur de maman s’est serré… car je n’ai pas envie de me séparer de mon enfant la nuit, pas encore. J’ignore si lui est prêt à ça, je ne lui ai pas encore posé la question. Mais moi je ne suis pas prête.

D’abord d’un point de vue fatigue: Bout’chou boit encore plusieurs fois par nuit et je n’ai pas envie de devoir changer de pièce pour allaiter dans un fauteuil, ni de faire plusieurs allers-retours chaque nuit parce qu’il a faim ou a perdu sa sucette. Ensuite parce qu’en y réfléchissant, j’associe ce moment de séparation en même temps que l’arrêt de l’allaitement au profit du lait industriel (car je ne pense pas que j’allaiterai au-delà de 10-12 mois, pour autant que je tienne jusque-là), ainsi qu’à la capacité de Bout’chou de faire ses nuits (de 22h à 8h du matin d’une traite).

Aujourd’hui, j’aime voir dormir mon bébé depuis mon oreiller, de la même manière que j’aime voir mon mari dormir à côté de moi le dimanche matin. Que Bout’chou passe du berceau cododo au lit à barreaux, c’est une chose, le faire déménager dans une autre pièce c’est l’étape d’après… et ce ne sera pas pour tout de suite, une chose à la fois s’il vous plaît !

Et pour moi le fait de couper le cordon ombilical à la naissance ne signifie pas pour autant qu’il faille séparer maman et bébé dès les premières nuits! N’en déplaise à cette pédiatre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *