Voyager en low cost avec un bébé

Prendre l’avion à 2 mois, ce n’est pas commun. Notre Bout’chou va pourtant être un voyageur régulier vu les quelques allers et retours qui sont programmés entre la Belgique et l’Espagne dans les prochains mois.

Et autant le vol n’est pas trop difficile à gérer. Le pédiatre m’avait conseillé de le mettre au sein ou de lui donner sa tutte au décollage et à atterrissage pour le faire déglutir et éviter le mal aux oreilles. Ce que j’ai fait, et comme il n’y a rien de plus agréable que le lait maternel, ça s’est super bien passé.

Par contre, quand on voyage en low cost, on a intérêt à bien choisir la compagnie. Vueling a l’immense avantage d’embarquer et débarquer ses passagers aux portes d’embarquements, et de permettre aux voyageurs de choisir leur place dans l’avion. Les avions Ryanair sont eux au milieu du tarmac… il faut s’y rendre à pied (avec un bébé qu’il faut porter en plein vent / froid) et les places sont attribuées au hasard. Impossible de demander d’être au début de l’avion par exemple, pour éviter d’attendre que les 3/4 de l’avion quittent avant d’atteindre son bagage à main… Pour attacher mon bébé, l’équipage de Vueling m’a d’ailleurs aidée quand celui de Ryanait s’est contenté de me donner la ceinture de bébé avant de continuer leur boulot. Et quoi… aider une jeune maman à attacher son bébé ne fait pas partie de leur boulot?

Bref, je déconseille vivement Ryanair et ce d’autant que pour le même prix Vueling offre un peu plus confort ! A bon entendeur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *