Pourquoi refuses-tu que je donne un biberon à mon petit fils?

C’est en lisant cet article sur l’opposition que fait la société entre les mamans qui allaitent et les mamans qui donnent le biberon, qu’une anecdote m’est revenue en mémoire.

Pour ma part, je fais partie des mamans qui allaitent et nous sommes rentrés 2 semaines en Belgique lorsque Bout’chou a eu plus ou moins 3 mois. J’en ai donc profité pour faire le tour de mes magasins préférés à Bruxelles, aussi bien pour le plaisir de promener Bout’chou que pour ramener quelques provisions belgo-belges en Espagne. Sauf que…

Étant très gentiment hébergés par ma belle-mère, qui habite le Brabant wallon, et allaitant mon bébé toutes les 3 heures, faire une course à Bruxelles s’est rapidement transformé en expédition. Il me fallait systématiquement prévoir une demi-journée, ayant au minimum 45 minutes de trajet à faire aller puis retour, en plus de mon rdvs ou de ma course 🙂 Me voilà donc à réfléchir comment optimiser mes envies de shopping bruxellois et de calculer les horaires probables des tétées. Jusqu’à ce que belle-maman me propose très gentiment de lui laisser Bout’chou quand j’ai un rdvs, qu’elle lui donnerait un biberon.

Malheureusement, Bout’chou a tellement l’habitude du sein qu’il ne prend pas facilement le biberon… Ayant déjà tenté l’expérience à maintes reprises, j’ai essayé de le lui expliquer… de 15 manières différentes… rien à faire, « je lui refusais » ce sacré-saint privilège: donner un biberon à son petit-fils.

Alors quelques jours plus tard, j’ai tenté le coup 🙂 J’avais planifié de m’absenter 3h, et je lui ai expliqué comment réchauffer le biberon (système Calma, de Medela) de lait maternel que j’avais tiré: au bain-marie, en vérifiant avec un thermomètre de ne pas dépasser 39°C. Bien sur, Bout’chou étant habitué à une tétée à 37°C du début à la fin, il fait le difficile au milieu du biberon car celui-ci aura refroidi à 36°C et il a toujours refusé de le terminer tant qu’on n’a pas réchauffé la seconde moitié. Et là, j’entends « oh mon Dieu que c’est difficile, je ne suis pas sûre d’y arriver! »

Alors… vous croyez toujours que je suis la « méchante belle-fille qui refuse que vous donniez le biberon à votre petit-fils »? 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *