Mettre au monde, ou lâcher prise

On dit souvent que c’est le bébé qui décide du moment où il naît. A nous donc de lâcher prise… Et comme par hasard, c’est au moment où j’ai lâché prise sur le fait de vouloir faire venir ce bébé, qu’il est arrivé.

Je n’en pouvais plus de me sentir de plus en plus coincée dans mon quotidien, de moins en moins mobile avec ce gros ventre, à essayer tant bien que mal de déclencher le travail par des techniques de grand-mère. Jusqu’à vendredi soir, où je me suis rendue compte qu’en fait, j’étais en train d’interférer dans la première décision que mon enfant avait à prendre tout seul: sa venue au monde. J’ai compris que ce n’était pas à nous de décider cela, la nature est bien faite, le travail se déclencherait tout seul une fois que bébé serait prêt!! Alors de quel droit est-ce que j’interférais dans sa décision? Je n’avais en fait pas à décider cela à sa place…

Et voilà que 24h après avoir pris conscience de cela et m’être raisonnée à attendre patiemment plutôt qu’à être dans le contrôle, le travail se déclenchait… Samedi 26/12 vers 23h, j’ai perdu le reste du bouchon muqueux et les contractions se sont enchaînées pendant près de 22heures, pour mettre au monde notre petit garçon le dimanche 27 à 20h22.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *