Une Maman, un Papa, à chacun son rôle

Parmi les thérapies alternatives que nous connaissons bien, il y a la microstéopathie. Discipline au croisement entre l’ostéopathie et la microkinésithérapie, elle fait le lien entre les blocages corporels et ce qu’ils symbolisent au niveau émotionnel. Une séance de microstéopathie permet donc de prendre conscience de ce que le corps essaie de nous dire au travers de ses points de tension. Libre à nous d’ensuite reprendre les rennes de notre vie en modifiant notre comportement afin d’essayer de ne pas se rebloquer aux mêmes endroits.

Et comme vous le savez, Bout’chou ne dort pas bien. Vraiment pas bien. Il se réveille toujours entre 3 et 5 fois par nuit. A 7 mois. Nous avons donc décidé de l’emmener voir un microstéo. Celui-ci a détecté de gros nœuds représentant des angoisses. Des angoisses liées à la naissance mais aussi des angoisses que j’aurais transmises à Bout’chou. Dire que j’essaie justement d’éviter de faire peser sur lui ce qui me pèse à moi… c’est raté! Aucune mère n’est parfaite, n’est-ce pas.

Toujours est-il que le plus intéressant dans cette histoire fut surtout la petite phrase de conclusion à la fin de la séance: « La Maman est là pour responsabiliser et rendre autonome, le Papa est là pour structurer et recadrer ».

Aha ! Ça tombe bien, l’autonomie est moi, on est très bonnes copines 🙂 Ce n’est qu’en y réfléchissant que j’en ai pris conscience, il semblerait bien que c’est de plus en plus dans cette direction qu’on va avec Bout’chou… et on a choisi ça simplement parce que ça nous parle d’un point de vue éducationel et qu’on se voit bien maintenir ce cap sur le long terme.

Donc si Autonomie et Responsabilité sont mes copines et que c’est très bien comme ça, il semblerait que Structure et Cadre devraient plutôt être les copains du Papa… Malheureusement, le Grizzli a été fort pris par ses études jusqu’à maintenant, et il n’a pas pu passer autant de temps avec nous qu’il l’aurait souhaité. Et force est de constater que ces deux-là ne sont ni l’un ni l’autre de bons copains à moi. Structure… Cadre… c’est pas trop mon truc! 🙂

La première chose à faire pour aider Bout’chou à faire ses nuits, c’est donc que ce soit son Papa qui se lève, et qui lui dise que c’est encore la nuit, que tout le monde dort et que lui aussi doit se rendormir. Il est parait-il important que ce soit lui qui prenne ce rôle. Évidemment, quand il n’est pas là, je prendrai la relève.

Voilà donc un début de solution concrète pour nous aider tous les 3 à mieux dormir. Personnellement, ça m’arrange de ne plus devoir me lever 3 à 5 fois par nuit.

Espérons que ça soit efficace, et que le Grizzli tienne le coup avec moins de sommeil! Allez, on y croit!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *