L’impuissance des parents

11ème semaine.

Bout’chou semble souffrir de plus en plus de maux de ventre. Agitant les jambes dans tous les sens, se recroquevillant en petite boule tout en pleurant, il semblerait qu’il ait des crampes. Et le voir avoir mal à ce point-là est difficile à gérer en tant que parents. La douleur semble intenable, on aimerait pouvoir intervenir, mais en dehors des recommandations données par le pédiatre, on ne sait pas quoi faire…
Difficile sensation d’être impuissant face aux épreuves de notre enfant. Et ce n’est que la première.

Viendront un jour les genoux écorchés, les éventuels bras cassés ou clavicules démises, et les cœurs brisés. Je réalise que les chagrins seront nombreux et que je ne peux qu’accompagner la douleur de mon enfant du mieux que je pourrai. Mon amour l’aidera probablement à surmonter ces blessures, mais il n’effacera jamais complètement sa douleur. Je ne pourrai que le soutenir de mon mieux… Je sens que ça fera partie des moments difficiles à gérer pour moi !

Une réflexion au sujet de « L’impuissance des parents »

  1. Ping : Des croûtes de lait qui cachent une allergie - Femme, maman & zèbre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *