Je vieillis… ma voix aussi

Musicienne dans l’âme, j’ai fait 12 années de piano pendant mon enfance, le cycle complet de solfège (7 années) à l’académie, du chant chorale, du chant lyrique, et 2 ans de guitare d’accompagnement. Mon piano me manque à chaque fois que je pose les doigts sur un clavier. Le seul morceau que je connais encore par cœur est une interprétation personnelle d’un 4 mains que m’a appris un amour de jeunesse. Et comme la voix est l’instrument le plus facile à transporter, c’est aussi la discipline que j’ai travaillé le plus d’années.

Je n’ai jamais su travailler mon chant en présence de quelqu’un, il me fallait être seule à la maison ou dans l’appartement pour oser répéter. Et même dans ce dernier cas, je répétais en musant de peur d’être entendue par les voisins. Mais depuis que je suis maman, impossible de chanter la moindre mélodie!

On aurait pu croire que j’aurais été disposée à chantonner des berceuses à mon bébé. Mais non… impossible de pousser la chansonnette depuis mon accouchement, et incapable de dire pourquoi. Jusqu’à hier, au baptême de Bout’chou. J’avais pris soin de choisir de beaux chants, car la musique est vraiment importante pour moi. Et là, j’ai chanté, presque à tue-tête. Je m’en suis donnée à cœur joie. A mon plus grand étonnement. Pour me rendre compte que le timbre de ma voix et ma tessiture ont un peu changé. Une évolution physique normale et une sensation néanmoins bizarre de s’entendre un peu différemment. Car rien n’est plus personnel que la voix.

Du coup, une furieuse envie de reprendre le piano pour accompagner cette fois des chansons françaises ou des mélodies celtiques. L’envie aussi de remettre de la musique dans nos vies!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *