Le dilemme crèche / maison

Voilà des semaines (presque des mois) que mon entourage me demande quand je vais (enfin!) mettre mon enfant à la crèche. « C’est bon pour lui »

Oui enfin… Pour avoir visité des crèches, je n’ai rien vu d’autres que des transats, des parcs, et des tapis de jeux dans la pièce réservée aux moins d’un an. En plus du fait qu’il y a une puéricultrice pour 8 enfants. Autrement dit, à part les retourner sur leur tapis de jeux, les déplacer d’un endroit à l’autre, les nourrir et les changer, je n’ai pas fort l’impression que la puéricultrice ait vraiment le temps pour jouer avec eux et les stimuler. En tout cas aussi longtemps qu’ils ne sont pas capables de se déplacer tout seuls.

« Tu le mettras une fois qu’il rampera alors? » Voyons… une fois qu’il se déplacera, il aura envie de tout découvrir. A la crèche, il y a en effet quelques jouets, ainsi que… ainsi que… ben rien en fait, c’est tout, il y a juste quelques jouets! A la maison par contre, il y a des portes, des armoires, un canapé, des prises de courant, une plante dans le salon, des tiroirs et une étagère dans la cuisine, en plus des jeux. Autant de situations potentiellement dangereuses et qu’il faudra sécuriser, mais tout de même synonymes de terrain de jeux!

« Oui mais il a besoin de jouer avec d’autres enfants! » Besoin, vous en êtes sûrs? D’après ce que j’ai pu rassembler comme information jusqu’à présent, il parait que les enfants ne jouent pas vraiment ensemble tant qu’ils ne marchent pas. Ils se piquent les jouets entre eux, puisque le jeux du voisin est par définition plus intéressant que le leur, mais ils ont du mal à comprendre la notion de partage et à maîtriser tous leurs gestes. Donner volontairement un objet ne serait donc pas naturel avant leur un an environ.

D’après ce que j’ai également pu observer, Bout’chou ne s’ennuie pas quand il est avec moi. Parfois je joue avec lui, parfois il joue seul à côté de moi. Il regarde, analyse, décortique, tire sur tout ce qu’il peut, essaie de triturer les objets avec ses mains. Entre les temps de jeux, il y a de toute façon les moments d’allaitement et les courtes siestes. J’ai en plus l’impression que Bout’chou a besoin de se sentir en sécurité entre tous les voyages et déplacements qu’on fait tous les deux. Une puéricultrice, aussi douée soit-elle, ne remplacera jamais la présence d’une maman les premiers mois. Alors fichez-moi la paix avec la crèche. Oui je suis crevée et je rêve de vacances, mais au pire, je prendrai une baby-sitter pour m’aider quand j’aurai besoin de souffler un peu.

Pour l’instant, je préfère prendre le temps de voir à quel vitesse il évolue. Ça ne nous empêche pas d’aller dire bonjour aux copines, ou de nous inscrire à quelques activités BabyQuelqueChose si on n’a pas envie de rester à la maison 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *