De retour à la maison

Nous voilà à la maison depuis mardi soir. Nous aurions pu rester jusque mercredi matin à la maternité, et c’est vrai qu’il est facile d’avoir les repas qui arrivent sur un plateau plutôt que de devoir cuisiner. Mais les allers et venues incessantes des infirmières, le manque d’intimité, et l’envie d’être chez nous seuls avec Bout’chou dans le confort de notre foyer, nous avons demandé à pouvoir rentrer mardi soir, ce qui nous fut accordé après un dernier contrôle par le pédiatre.

Quel bonheur que d’être chez nous, juste à nous 3, pour trouver nos nouveaux repères. Habitant à l’étranger et donc loin de nos familles, il n’y a que les parents qui ont annoncé leur visite dans les 2 prochaines semaines. Et ce n’est pas plus mal. J’ai besoin de cocooner avec mon enfant et mon mari. Loin des nombreux conseils de notre entourage, nous pouvons découvrir la vie de parents et essayer de comprendre de quoi à besoin cet enfant en écoutant notre intuition, et en cherchant le juste équilibre pour notre foyer, en faisant nos propres erreurs et en y trouvant des alternatives sans suivre des recettes toutes faites qui ne nous conviennent pas forcément.

Mais étant à peine à la fin des fêtes de fin d’années, ceux qui ne se sont pas déplacés pour voir la frimousse de Bout’chou nous demandent un rendez-vous par Skype pour le voir par caméra interposée. Autant dire que cela représente quelques heures de conversations…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *