Troubles du comportement chez nos enfants et alimentation 

Première soirée à l’extérieur sans mon bébé. Autant les 2 premiers mois le Grizzli le prenait dans l écharpe, autant depuis 8 semaines qu’on essaie d’établir une routine du soir pour aider Bout’chou à s’endormir, je n’ai pas voulu bousculer son rythme. Je ne suis donc plus sortie le soir depuis lors.

Mais Bout’chou a 4 mois et il accepte maintenant plus facilement un biberon de lait maternel. J’ai donc décidé de m’accorder 3 heures hier soir pour aller écouter une conférence sur la qualité de l’alimentation et comment nourrir nos enfants.

On nous a parlé de 2 livres de Taty Lauwers: « Enfants sereins » et « Canaris de la modernité ».

Un grand nombre de troubles du comportement chez les enfants auraient une origine alimentaire: impatience, distraction, difficulté d’attention, difficulté à suivre les consignes, troubles du sommeil et de l’endormissement, cauchemars fréquents, caractère impulsif, problèmes avec l’autorité, surréaction au niveau des sens, troubles digestifs et ORL, mauvaise psychomotricité, troubles de la parole, obsessions alimentaires. La liste est longue et fait peur! Si vraiment tout cela est (ne fut-ce que partiellement) causé par notre alimentation, il y a de quoi s’inquiéter sur les conséquences que cela aura à long terme sur notre santé ! Voici donc un petit résumé de ce qui s’est dit:

3 organes sont débordés et s’encrassent à vitesse grand V :

-le pancréas : par le sucre

-les intestins : par le sucre et les antibiotiques (en prendre 2x/an serait déjà de trop!)

-le foi: par tous les autres composants qui sont mauvais pour notre santé et qui ont malgré tout franchi la barrière intestinale

Voici donc une rapide petite liste des ingrédients à eviter pour préserver notre sante:

-l’aspartame

-les exhausteurs de goût, en particulier me glutamate, qui a un effet addictif

-les colorants qui causeraient l’hyperactivité, et en particulier les colorants jaunes-orangés

-les phosphates  (émulsifiant, stabilisant,…) (à éviter) : on en trouve 300 fois plus dans l’alimentation actuelle qu’il y a 30 ans.

-les graisse « trans »

-les pesticides et les OGM

Cela en plus de faire attention à la composition des parfums de maison, des produits ménagers (pour le lave-vaisselle, les adoucissants,…), et des cosmétiques (gels douche, crèmes,…).

En plus d’avoir une alimentation équilibrée, l’idéal est donc de manger bio, local et de saison. Et de remplacer les cosmétiques et les produits de la maison par des produits naturels. Tout un programme ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *