Dur dur de gérer certaines émotions

Voilà à peine quelques jours que je suis revenue à Barcelone… et le moral a malgré tout du mal à remonter la pente. Bien qu’on ait quand même pu passer un peu (quelques heures en fait) de temps ensemble, Futur Papa est à nouveau complètement pris par ses obligations scolaires depuis le début de la semaine. Et on dirait bien que ça ne va se calmer les jours à venir. Je me demande parfois pourquoi je suis revenue auprès de lui aussi vite…

Aujourd’hui c’est le 7ème anniversaire de notre « rencontre ». Disons que c’est le jour où j’ai débarqué à son kot avec des papillons dans le ventre, en ne sachant pas si c’était réciproque ou pas et en ne sachant pas comment interpréter certaines de ses allusions faites toute récemment. Une jolie histoire, une très beau souvenir, le début d’une belle aventure qui nous conduit jusqu’à l’église il y a 3 ans et dont un nouveau chapitre est en train de se préparer avec l’arrivée de notre Crevette. Un anniversaire que je vais apparement fêter seule cette année.

Vu son indisponibilité j’en suis à me dire ces jours-ci que je serais tout aussi bien sans lui… Et pourtant je sais que ces pensées ne sont dictées que par le manque d’affection et le ras-le-bol de la situation. Je me sens abandonnée par un homme que je croise pourtant tous les soirs au dîner, belle ironie ! J’imagine bien que ce sentiment d’abandon doit également être ressenti par notre bout’chou… mais comment l’éviter? Comment garder le moral pour quelqu’un d’autre quand on n’est pas bien soi-même? Comment font les autres mamans qui se séparent parfois du papa pendant la grossesse? Comment « rattraper le coup » pour ne pas que cela influence trop l’enfant à venir? Comment le rassurer quand on n’est ne l’est pas soi-même? Comment faire pour ne pas me laisser envahir par mes émotions et mes sentiments dans ces moments où je me sens si seule, alors que c’est habituellement grâce à la présence de Futur Papa que j’y arrive?

Au fait, bonne nouvelle… le processus de lactation s’est remis en route. Ca s’était arrêté pendant tout mon séjour à Bruxelles et je craignais que ça ne revienne pas. Comme quoi, le peau à peau avec le futur papa est également important pour la future maman ! Ca fait au moins une bonne nouvelle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *